30.

la friche haute
toute à l’ouvert habitée
une autre lande
de terres rases

dessus l’échine
des granits l’herbe
la pierre sèche
qui tient la sente

que sont des pas — perdus
dans la broussaille
où vont les signes

— loin devant eux
une falaise
et puis un feu — grand largue.  l’écume.

L9992263

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :