11-

rubato-1349565233_b

 

le cercle de l’aire
avant la moisson
la poussière sèche
d’attendre la pluie

là-bas sont des feux
auprès des falaises
on les dit de pâtres
nul ne voit jamais

leurs visages ni
leurs mains qui accueillent
puis laissent aux roches

leur empreinte rouge
— et quoi se désigne
ici une terre à rejoindre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :