6.

sans que rien ne soit autre
cela bat — la ténèbre
s’anime lumineuse
la et danse boréale

— à l’aurore du peindre
la main demeure orante
d’accueillir ce qu’elle est
l’étrangeté des Nombres
recueille ce qu’elle est

nomme  sans voix — et dire va les mots
qu’on laisse sans regret
puiser une eau plus claire
à la béance même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :